Chauffeur privé : « Levée de fonds en cours de finalisation », vérité ou intimidation ?

Le principal concurrent français de l’entreprise de location VTC Über, chauffeur privé semble faire mariner la presse. Il reste vague par rapport à l’annonce fait par son président Yan Hascoet d’il y a quelques mois maintenant, dans laquelle il parle de lever 50 millions d’euros de fond pour un développement à l’international. Une nouvelle qui fera bien des surpris.

Aucune affirmation, aucune précision

« Nous y travaillons encore, c’est une question de semaines. » voilà la réponse brève et indécise du président de chauffeur privé après des mois de silence à convaincre des portes-feuilles à se lâcher pour élaborer son expansion. Et pourtant, l’annonce date bel et bien de février dernier. La réponse reste quand même toujours assez indéfinie, il a simplement précisé qu’il s’agissait toujours des mêmes investisseurs ; Investisseurs qui ne semblent pas très favorables du fait de la durée des arrangements. Nous n’aurions pas d’informations supplémentaires quant aux délais des négociations et de sa probabilité de terminaison. Des négociations à durée indéterminée, c’est ce que nous en concluons.

50 millions d’euro escomptés, toujours rien pour l’instant

Pendant l’interview avec le président, il a été confirmé que la somme colossale de 50 millions qu’il a annoncée est bien celui attendu à la fin de la levée de fond. Levée de fond qui a été qualifié par ces mots de « complexe ». Il s’agit de complexité ou d’une difficulté à réunir la somme, nous n’en savons rien jusqu’à présent car les informations restent floues et le service presse vers lequel il nous a aimablement redirigé, nous ignore complètement. Notons que la somme devait permettre à l’entreprise d’élargir ses horizons vers plusieurs grandes villes (VTC Montpellier et VTC Rennes) et de prendre une place de leader dans son secteur. Pourtant, nous arrivons déjà au terme de cette année et toujours pas de mobilisation, toujours pas de nouvelle. Un retard inexpliqué qui sera probablement inévitable.

S’agirait-il alors d’une stratégie d’intimidation par rapport à sa principale concurrence Über, sachant que celle-ci est très serrée. Précisons que l’entreprise compte quand même près d’un million de clients pour 15.000 chauffeurs. Une expansion à l’international pourrait participer à son apogée, ce qui lui permettra largement de prendre les devants face à sa rivale. Toute cette mascarade peut être seulement un moyen de jouer avec les nerfs d’Über. Cela restera un mystère jusqu’au jour où Mr Yan Hascoet décidera de nous donner un peu plus d’informations.